La France va- t- elle sortir de la crise dans les prochaines années ?

Par défaut

Vu le contexte actuel en Europe et la crise économique qui ne cesse de se propager même dans les pays partenaires, il y a forcément lieu de s’interroger sur une éventuelle sortie de cette situation. De toute façon, la diminution de la compétitivité et les dépenses publiques créent des inquiétudes même si le rêve est permis en se basant sur certains changements politico-économiques.

 

Un environnement plus qu’inquiétant

Même si la France a mieux résisté à la crise de 2008 que certains pays européens, il est constaté qu’il y a une réelle régression surtout sur le plan économique. La mise en place tardive de certaines reformes a mis le pays dans une situation inquiétante qui s’est manifestée dans le secteur de l’éducation et de la santé.

edu

Sur ce, s’ajoutent les menaces terroristes qui ont coûté des dépenses publiques très importantes. D’où une instabilité sociale qui a limité les investissements et diminué la compétitivité dans le domaine industriel.

Les raisons de croire à une sortie de crise

Même si la gravité de la situation est manifeste, plusieurs pistes démontrent que la France peut vraiment s’en sortir. Contrairement aux voisins italiens et espagnols, le pays a connu une nette évolution sur le sa croissance avec un sursaut de 1,5% entre 2014 et 2016. En plus, le déficit des finances publiques qui hantaient le sommeil des autorités est parfaitement réduit ce qui a même contribué à booster le PIB qui se trouve actuellement dans une situation satisfaisante.

pib

En plus, deux facteurs externes vont encore conforter cette amélioration à savoir la baisse du baril de pétrole et la dévaluation de l’euro vis-à-vis du dollar. Une situation qui va améliorer le pouvoir d’achat des ménages et favoriser le mouvement des exportations.

 

Le trading en ligne serait une bonne alternative à la bourse ?

Par défaut

Depuis plusieurs années, le secteur du trading en ligne a pris une proportion très importante sur la toile. Une évolution qui a favorisé la montée en puissance de plusieurs plateformes dont chacun réclame la place du leader. Les internautes aussi en ont vu une réelle opportunité surtout chez les particuliers qui cherchent à se faire des revenus très importants. D’où une alternative manifeste à la bourse, car il suffit d’investir une petite somme pour générer des revenus, par exemple sur l’argent, en quelques secondes seulement.

 

Trading en ligne, une rentabilité gigantesque

Considérer le trading en ligne comme une alternative à la bourse devient indiscutable dans la mesure où c’est une activité libérale qui rentabilise ses membres à hauteur de leur investissement. L’un de ses principaux avantages est que tout le processus se passe en ligne et il suffit tout simplement de vous inscrire sur une plateforme pour démarrer l’opération. En plus, vous n’aurez pas besoin d’avoir un capital énorme pour faire votre premier investissement. Ainsi vous pourrez trader et apprendre à devenir trader presque sans formation (tout en ayant le salaire d’un vrai trader !).

tra

Vous pourrez réduire les risques en démarrant avec une petite somme et monter en puissance au fil du temps. Tout en restant chez vous, vous aurez l’opportunité de générer des revenus colossaux et gagner merveilleusement votre vie.

 

Une alternative comportant aussi des dangers

Même si l’activité est rentable, il regorge aussi des inconvénients qu’il faut connaître avant de s’y engager. Il se peut que vous perdiez tout votre investissement suite à une mauvaise prévision. Dans ce cas, vous pourrez perdre jusqu’à 100% ce qui va vous obliger à recommencer sur de nouvelles bases pour rattraper la mise perdue. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de faire des investissements modérés pour limiter les dégâts surtout si vous êtes débutant. En plus, il faut bien choisir votre plateforme, car il existe des sites arnaques qui vous proposent de fausses pronostiques.

En ce qui concerne notre portail, nous vous recommandons le courtier optionweb (avis 100% positifs) qui peut de vanter de jouir d’une bonne réputation dans le milieu du trading.

 

 

L’avenir de l’euro dans la crise actuelle

Par défaut

La crise actuelle qui menace la zone euro fait partie des plus importantes que le continent a eues à faire face, et cela, depuis la Seconde Guerre mondiale. Très affecté par le risque du Brexit qui planait sur elle depuis 2015, l’espace Schengen assiste à la remise en question de ses fondements mêmes, et cela, parce que beaucoup de pays d’Europe du Sud ne se retrouvent plus dans sa gouvernance.

 

La crise grecque : un impact majeur dans la crise européenne

La crise de la dette publique grecque a eu un impact majeur sur la crise de l’euro. En effet, elle a remis en question la monnaie unique, le fonctionnement des institutions et les carences de la politique de l’espace euro. Même si le Brexit qui est la sortie du royaume uni de l’euro a joué un rôle dans la crise, il est sûr que l’année précédente tous les regards étaient rivés sur la Grèce. L’espace UE redoutait plus que tout le Brexit même si ce pays représente moins de 3 % du PIB de la zone euro. Cela parce que le surendettement de la Grèce a ébranlé de nombreuses banques des pays européens rendant ainsi inefficace l’union bancaire qui a été instaurée en 2012.

 

Les pays d’Europe du Sud gravement touchés par la crise de l’Euro


Le 13 juillet, la zone euro réussit à éviter le Brexit grâce à des accords trouvés avec l’Allemagne. De nombreuses réformes voire même surréalistes, ont été adoptées par la Grèce pour bénéficier de plusieurs prêts. Cette démarche a permis de maintenir la Grèce dans l’UE et cela pour le bien des pays d’Europe du Sud.

En effet, l’Espagne, le Portugal, et l’Italie ont été gravement touchés par la dette publique grecque. Cela a fragilisé les banques de ces divers pays face aux marchés financiers, rendant ainsi leur situation économique instable. Même s’il est vrai que la Grèce a joué un rôle fondamental dans cette crise, il l’est tout autant que les mauvaises dettes des banques italiennes et les opérations douteuses des banques allemandes.

 

Quelles sont les perspectives pour sauver l’avenir de l’espace Schengen


L’espace Schengen est très touché par cette crise économique qui menace sa dissolution. En effet, la politique monétaire et la gestion des institutions montrent de réelles limites face aux défis actuels. De plus, le taux de chômage élevé, l’adoption de nouvelles réformes non pertinentes et une croissance amorphe remettent sur la table la possible dislocation de la zone euro.

vis

Mais, afin d’éviter cette implosion, diverses perspectives sont données comme l’intégration de plusieurs politiques budgétaires fiscales, sociales et économiques complémentaires au sein de l’union monétaire. À cet effet, l’instauration d’institutions comme un parlement et un ministère des Finances spécifique sera adéquate, pour une meilleure gouvernance de l’espace Euro et une redéfinition des politiques.

 

 

Les consequences du Brexit

Par défaut

Durant ces derniers mois, le mot Brexit était sur toutes les langues. Finalement, cette « sortie » de la Grande-Bretagne de l’Union européenne a vraiment eu lieu et a constitué un véritable choc pour le monde économique. Voici les principales conséquences qui peuvent être retenues du Brexit.

 

Les conséquences économiques sur l’Europe

Même si la plupart des experts dans le monde de la finance ne parviennent pas à s’entendre sur les conséquences du Brexit, certains estiment qu’elles seront tout de même assez lourdes. D’abord, on s’attend tous à la détérioration de l’équilibre du pouvoir au niveau du conseil européen surtout en ce qui concerne les débats politiques et économiques. Ce qui entrainerait un déficit d’une minorité de blocage au Conseil européen avec 35% de la population européenne pour 4 États.

brexit

À noter aussi que le Royaume-Uni fait partie, avec la France et l’Allemagne, d’un des moteurs d’économiques de l’Union européenne.

 

Un déclin de l’Angleterre à prévoir dans les années suivantes ?

Certes, on ne peut vraiment parler de déclin, mais il est important de noter que la chute de la livre inquiète de nombreux analystes, ce qui pourrait susciter la panique au niveau des marchés financiers. Patcarpentier.ca vous informera quant aux risques qui peuvent subvenir.

 

Un début de panique dans plusieurs secteurs

Que ce soit pour le secteur de l’automobile, de l’immobilier, du commerce ou encore des services, on note un début de panique ou du moins une profonde réticence des consommateurs. Par exemple, selon un rapport publié par le cabinet Sprinboard, les Britanniques ont déserté les magasins. Avec toute cette inquiétude qui règne au niveau de l’économie du pays, les gens préfèrent jouer sur la prudence. De plus, la livre sterling a fortement chuté par rapport au dollar. À cela s’ajoute la dégradation de la note souveraine du Royaume-Uni par Standard and Poor’s de AAA à AA.