L’avenir de l’euro dans la crise actuelle

Par défaut

La crise actuelle qui menace la zone euro fait partie des plus importantes que le continent a eues à faire face, et cela, depuis la Seconde Guerre mondiale. Très affecté par le risque du Brexit qui planait sur elle depuis 2015, l’espace Schengen assiste à la remise en question de ses fondements mêmes, et cela, parce que beaucoup de pays d’Europe du Sud ne se retrouvent plus dans sa gouvernance.

 

La crise grecque : un impact majeur dans la crise européenne

La crise de la dette publique grecque a eu un impact majeur sur la crise de l’euro. En effet, elle a remis en question la monnaie unique, le fonctionnement des institutions et les carences de la politique de l’espace euro. Même si le Brexit qui est la sortie du royaume uni de l’euro a joué un rôle dans la crise, il est sûr que l’année précédente tous les regards étaient rivés sur la Grèce. L’espace UE redoutait plus que tout le Brexit même si ce pays représente moins de 3 % du PIB de la zone euro. Cela parce que le surendettement de la Grèce a ébranlé de nombreuses banques des pays européens rendant ainsi inefficace l’union bancaire qui a été instaurée en 2012.

 

Les pays d’Europe du Sud gravement touchés par la crise de l’Euro


Le 13 juillet, la zone euro réussit à éviter le Brexit grâce à des accords trouvés avec l’Allemagne. De nombreuses réformes voire même surréalistes, ont été adoptées par la Grèce pour bénéficier de plusieurs prêts. Cette démarche a permis de maintenir la Grèce dans l’UE et cela pour le bien des pays d’Europe du Sud.

En effet, l’Espagne, le Portugal, et l’Italie ont été gravement touchés par la dette publique grecque. Cela a fragilisé les banques de ces divers pays face aux marchés financiers, rendant ainsi leur situation économique instable. Même s’il est vrai que la Grèce a joué un rôle fondamental dans cette crise, il l’est tout autant que les mauvaises dettes des banques italiennes et les opérations douteuses des banques allemandes.

 

Quelles sont les perspectives pour sauver l’avenir de l’espace Schengen


L’espace Schengen est très touché par cette crise économique qui menace sa dissolution. En effet, la politique monétaire et la gestion des institutions montrent de réelles limites face aux défis actuels. De plus, le taux de chômage élevé, l’adoption de nouvelles réformes non pertinentes et une croissance amorphe remettent sur la table la possible dislocation de la zone euro.

vis

Mais, afin d’éviter cette implosion, diverses perspectives sont données comme l’intégration de plusieurs politiques budgétaires fiscales, sociales et économiques complémentaires au sein de l’union monétaire. À cet effet, l’instauration d’institutions comme un parlement et un ministère des Finances spécifique sera adéquate, pour une meilleure gouvernance de l’espace Euro et une redéfinition des politiques.