Arnaques de trading en Italie et la Consob qui avertit

Par défaut

En dépit d’une situation économique pas très reluisante, l’Italie se classe parmi les pays européens les plus enclins à l’investissement en ligne. Ainsi, le trading en ligne, activité très prisée des italiens, prend de plus en plus de proportions sur son marché financier.

Un milieu où il faut être sur ses gardes

La volatilité des marchés de Bourse et de Forex en Italie, a motivé beaucoup de traders à s’orienter vers le trading en ligne, se révélant plus sûr et moins complexe. Cela a donc favorisé l’apparition de nombreux courtiers, qui, bénéficiant de notoriétés internationales, ont su gagner en crédibilité auprès des traders italiens.

Cependant, comme partout ailleurs, les courtiers accessibles sur le marché de trading italien ne sont pas tous scrupuleux. En effet, profitant d’un marché peu régulé, des arnaqueurs maquillés en brokers, ont fait progressivement apparition sur la toile pour extorquer un grand nombre d’italiens.

Selon Giovannini, directeur de finanzaintelligente, la bourse est un milieux de requins avec des éscrocs partout. Que ce soit dans le trading en ligne ou à la Borsa Italiana.

Les plaintes de ces victimes devenant légion, le gouvernement s’est retrouvé dans l’obligation de prendre ses responsabilités en créant un organisme de régulation des jeux d’argent en Italie, au même titre que l’AMF française.

La Consob pour prévenir contre les arnaques de trading

La Consob ou Commission Nationale pour la Société et la Bourse est l’organisme de régulation italien qui se charge de veiller au respect des règles en vigueur par les courtiers et les brokers. Elle publie régulièrement, des listes de courtiers épinglés sur la toile pour cause d’escroquerie ou de défaut d’autorisation. La dernière publication en date a été faite en avril dernier et interdisait à 4 courtiers l’exercice de leurs activités en Italie. Parmi ces derniers, on comptait 3 courtiers Forex (Oxford Markets, Ubroker, Global Trading Solutions) et 1 courtier binaire (Trade 24). Ayant exercé illégalement et arnaqué plusieurs traders italiens, ces courtiers ont ainsi prouvé leur mauvaise foi. A l’instar de ceux-ci, la Consob communique régulièrement des noms de courtiers afin de mettre les traders en garde contre les arnaques de trading en ligne.